• AU: 078 05 40 00


La régulation thermique des espaces de travail améliore-t-elle la productivité ?

10/11/2015

Une question rarement débattue et pourtant d’actualité dans le contexte actuel du changement climatique qui se ressent aussi bien dans les foyers que sur les lieux de travail. En effet, au-delà de l’agencement, l’ergonomie et l’éclairage d’un lieu de travail, la régulation thermique constitue un élément de poids dans le bien-être et la productivité des employés.

Trop chaud ou trop froid : quel impact sur la productivité ?

Outre les cas extrêmes de coup de chaleur ou d’hypothermie, une ambiance thermique inappropriée peut être source de diverses gênes chez le travailleur : stress, énervement, lassitude, fatigue, maux de tête, baisse de la vigilance, de la dextérité et de la coordination… Autant de facteurs qui peuvent conduire à une baisse significative des performances mais aussi à l’augmentation de fréquence ou de la durée des pauses.

Le conditionnement de l’air au travail est d’ailleurs l’une des sources de plainte les plus courantes. Selon les informations recueillies par Andrews Sykes, le leader britannique de la régulation thermique, 80% des salariés sont insatisfaits de la température de leur espace de travail, avec une moyenne de 50% des effectifs sondés trouvant qu’il y fait trop chaud en été ou trop froid en hiver. C’est dire toute l’importance du confort thermique dans la productivité.

Confort thermique et productivité : les recommandations nationales et internationales

Le confort thermique dépend de la température, du taux d’humidité et de la fluctuation de l’air. Si les recommandations situent le taux d’humidité idéal autour de 50% (de 30% à 70%), les limitations des températures varient d’un pays à un autre. En Belgique, l’arrêté royal 2012 sur l’ambiance thermique  situe le code de bien-être suivant entre 10°C et 20°C en hiver l’effort physique demandé, et entre 18°C et 29°C (indice WGBT) en été.

Les valeurs de référence standards de la norme européenne DIN EN 13779 se situent à 21°C au minimum en hiver et 26°C maximum en été. Au-delà de 26°C la dextérité baisse progressivement de 80% à 50% à 30°C (seuil de fatigue excessive) et à 15% à 33°C. L’étude menée en 2004 par l’université de Cornell aux États-Unis démontre une performance de 95% sur l’ordinateur à 25°C et une augmentation de 44% des fautes de frappe  en-dessous de 20°C – qui se traduirait en une perte de 10% par heure et par personne pour les employeurs. 

Les inconvénients de la climatisation sur les lieux de travail

Si les avantages de la régulation thermique sur le bien-être et la productivité des employés ne sont plus ainsi à démontrer, la climatisation présente néanmoins quelques inconvénients. Notamment les risques de prolifération pathogène (légionellose, chlororésistance) liés à la production d’eau et à l’injection de produits chlorés dans certains dispositifs, ou au manque d’entretien des filtres. Elle peut également laisser une lourde facture à l’environnement.

En effet, la climatisation est réputée pour être énergivore et certains dispositifs, incluant les pompes à chaleurs, fonctionnent avec des gaz à effet de serre. Cela étant, plusieurs alternatives ont vu le jour pour parer à cela : les climatiseurs réversibles (moins énergivores), les dispositifs fonctionnant avec des fluides verts (R407C et R 410 A), les panneaux de chauffage et de rafraîchissement, la bio-climatisation, l’isolation thermique (murs et vitres)




Téléchargements Gratuits

  078 05 40 00

© Portakabin 2019 | Portakabin Belgium, Avenue de l'Industrie 16, 1420 Braine-l'Alleud, Belgium, T.V.A. / B.T.W. BE0427.572.040, RPM Nivelles.

A branch of Portakabin Limited, a company registered in England and Wales, company number 685303.
Portakabin Limited Registered Office Address: Yorkon House, New Lane, Huntington, York, YO32 9PT | T: 078 05 40 00

POLITIQUE EN MATIÈRE DE COOKIES

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site Web. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus sur notre Politique relative à la protection de la vie privée et sur les cookies.
CONTINUER